Asloca Association Suisse des locataires - Section romande

ASLOCA SUISSE: OUI à l’initiative « Pour en finir avec les constructions envahissantes de résidences secondaires »

Suisse Romande, 17 janvier 2012

L’Association suisse des locataires recommande le oui à l’initiative contre la cons-truction envahissante de résidences secondaires

L’Association suisse des locataires recommande de voter oui à l’initiative « Pour en finir avec les constructions envahissantes de résidences secondaires ». Les mesures mises en oeuvre jusqu’à présent contre les résidences secondaires sont insuffisantes. Le pro-blème ne se pose pas que dans les stations touristiques, les régions urbaines sont aussi concernées car il devient difficile d’y trouver un logement principal et la demande accrue fait monter les prix.

Les résidences secondaires posent de gros problèmes dans les stations touristiques. Elles coûtent cher en infrastructures pour un taux d’occupation le plus souvent médiocre, sans apporter beaucoup de revenus aux communes. Les habitantes et habitants ne trou-vent plus que des logements hors de prix. Mais les résidences secondaires créent aussi toujours plus de difficultés dans les régions urbaines. Les personnes gagnant bien leur vie peuvent s’offrir un second appartement en ville, le laissant parfois inoccupé pendant des mois. La pénurie de logements s’aggrave, la demande accrue conduit à une augmen-tation des loyers et les personnes à revenus modestes doivent plier bagages.

Une révision de la loi sur l’aménagement du territoire soumet certes les cantons à cer-taines prescriptions destinées à limiter le nombre des résidences secondaires. Mais le Parlement a refusé de leur imposer un cadre trop précis. Il n’a pas défini de critères pour l’intervention des cantons, pas plus qu’il n’a fixé des chiffre pour la part des résidences secondaires. L’Association suisse des locataires ne peut pas se contenter d’une révision aussi inefficace et soutient donc l’initiative.
Dans certaines régions, l’initiative « Pour en finir avec les constructions envahissantes de résidences secondaires » aura pour conséquence une interdiction de construire de nou-velles résidences secondaires. Dans les régions urbaines, son acceptation sera un signal
important pour la mise en oeuvre de règlements empêchant la prolifération des rési-dences secondaires.

Pour plus de renseignements :
Marina Carobbio, présidente, 079 214 61 78
Anita Thanei, présidente de l’Association suisse alémanique, 079 634 47 18
Carlo Sommaruga, secrétaire général de l’ASLOCA Suisse romande, 079 221 36 05