Asloca Association Suisse des locataires - Section romande

GENEVE: Votez pour les candidats soutenus par l’ASLOCA!

Genève, 6 septembre 2013

En votant pour les candidats au Grand Conseil et au Conseil d'Etat recommandés par l'ASLOCA, vous vous assurez que la défense de vos intérêts ne sera pas oubliée.

Le 6 octobre 2013, les citoyens du canton de Genève vont élire leurs représentants au Grand Conseil et au Conseil d'Etat. Pour défendre la cause des locataires, votez pour ces quatre candidats qui s'engagent au quotidien à vos côtés pour la défense des locataires.

Enjeux importants pour les locataires

Durant la législature qui s'achève (2009-2013), le Parlement cantonal a débattu de questions politiques dont les enjeux étaient importants pour les locataires. Au premier chef figurait le maintien de la gratuité du Tribunal des baux et loyers et de la Chambre d'appel des baux et loyers, que les milieux immobiliers avaient tenté de supprimer. Cette réforme mettait également en péril la possibilité pour le locataire en procédure d'expulsion de bénéficier d'un sursis à son évacuation dans des situations difficiles.

Grâce à l’ASLOCA

L'ASLOCA et ses représentants ont tué dans l'œuf ces tentatives en constituant le Comité unitaire pour la gratuité du Tribunal des baux et loyers, du Tribunal des prud'hommes et du Tribunal cantonal des assurances sociales, qui était composé également des associations de défense des assurés et des salariés.

Si cette bataille a été menée avec succès, d'autres ont en revanche été perdues. Les députés engagés dans la défense des locataires se sont heurtés au mur des représentants des milieux immobiliers, qui ont refusé toute autre avancée, notamment en matière de protection contre les expulsions de locataires. Plusieurs projets rédigés et présentés par les députés Irène Buche et Christian Dandrès ont été sèchement rejetés par la majorité parlementaire.

La législature s'achève avec l'entrée en vigueur de la nouvelle Constitution. Si cette dernière maintient le principe du droit au logement défendu par les anciens constituants Christian Grobet et Alberto Velasco, elle est interprétée par les milieux immobiliers comme un mandat donné aux députés qui les soutiennent pour démanteler le système de protection des locataires du canton.

Ces milieux voudraient spéculer et se remplir les poches encore plus au détriment de la majorité des habitants. Il est dès lors certain qu'ils pèseront de tout le poids que leurs moyens financiers considérables leur permettent pour que les locataires n'aient plus qu'à payer et se taire. Plusieurs projets très préoccupants pointent à l'horizon. Face à ce risque majeur, il est essentiel que les locataires serrent les rangs et fassent bloc pour défendre leurs droits et leurs intérêts. Il est donc important que leurs représentants soient les plus nombreux possibles à être élus.

L'ASLOCA vous invite à voter et à faire voter le 6 octobre 2013 pour les quatre candidats qu'elle soutient en rajoutant leurs noms sur la liste de votre choix.

Ajouter un commentaire