Asloca Association Suisse des locataires - Section romande

VAUD - Jeunes locataires: "Kevin le pigeon" fait le buzz sur internet

Vaud, 1 décembre 2016

Pour toucher les jeunes locataires, l’ASLOCA Vaud lance sur le Web une série de minividéos mettant en scène un jeune homme sous le nom de «Kevin le pigeon» tant il se fait avoir par des gens peu scrupuleux dans de banales scènes de la vie quotidienne comme à la caisse d’un supermarché, chez le garagiste ou même à l’hôpital.

Qui n’avance pas recule, c’est en tout cas ce qu’affirme Jacques Brel dans une de ses chansons. Vrai ou pas, peu importe. Ce qui est sûr par contre, c’est que, même si le nombre des membres de l’ASLOCA Vaud croît régulièrement, notre association – actuellement plus de 42 700 membres – reste confrontée, tout comme la société d’ailleurs, au vieillissement de ses adhérents et au non-renouvellement des générations. Les parents de la génération Y sont membres de l’ASLOCA, leurs enfants moins. Pourtant les besoins sont les mêmes et les locataires – qu’ils soient jeunes ou moins jeunes – se heurtent aux mêmes difficultés et aux mêmes abus.

Une série de minividéos

Déterminée à s’adresser directement à la génération Y, l’ASLOCA Vaud a revu sa communication avec humour en utilisant des réseaux comme Facebook. Ainsi quatre minividéos au ton décalé vont être diffusées progressivement sur le Web. Ces vidéos d’environ soixante secondes chacune peuvent être visionnées séparément bien qu’elles soient reliées par un même concept narratif. Ces spots mettent en scène un jeune, «Kevin le pigeon», victime d’arnaques absurdes dans sa vie quotidienne.

Pour sensibiliser les jeunes locataires

L’objectif de ces clips vidéo est de sensibiliser les locataires, et tout particulièrement les jeunes locataires, aux réalités du marché du logement et aux abus dont ils peuvent être victimes afin de les inciter à les identifier comme tels et à s’y opposer.

Chacune de ces quatre vidéos parodie une scène banale de la vie quotidienne en révélant une situation inacceptable dans laquelle l’abus, aussi évident et patent soit-il, ne suscite cependant aucune réaction chez «Kevin le pigeon» comme hélas trop souvent chez les jeunes locataires.

La première vidéo, «Kevin au supermarché», interroge sur la limite de l’acceptation d’un prix abusif. La deuxième, «Kevin loue une voiture», questionne sur la responsabilité des bailleurs ou des locataires en cas de défauts. La troisième, «Kevin à l’hôpital», traite de l’acceptabilité d’une résiliation abusive. Enfin la quatrième vidéo, «Kevin et le vol de vélo», aborde la non-réactivité des locataires en cas d’abus.

Les situations inacceptables dénoncées concernent des problématiques récurrentes telles que des hausses de loyer abusives, des défauts constatés dans un appartement mais non corrigés ou des congés abusifs.

Les locataires ne sont ni des pigeons ni des moutons. Le droit du bail donne des outils pour lutter contre les abus. Les locataires peuvent dire non et s’opposer à l’inacceptable. Ces vidéos interpellent malicieusement le jeune locataire afin de lui rappeler ses droits et de lui faire prendre conscience que l’ASLOCA Vaud est à sa disposition pour l’aider à les faire valoir. Vous pouvez accéder à ces vidéos sur le lien www.facebook.com/ pg/ASLOCA.Vaud/videos.

N’hésitez pas à les diffuser sur vos propres réseaux.

Ajouter un commentaire