Asloca Association Suisse des locataires - Section romande

DOSSIER - Infestation de punaises: "A peine sortie de l'oeuf, la larve pique"

Suisse Romande, 7 février 2017

Entomologiste, chargé de recherche au Musée de zoologie de Lausanne, Jean-Luc Gattolliat connaît bien les insectes et plus particulièrement les punaises. Interview.

Est-ce que la piqûre d’une punaise ressemble à celle d’un moustique?

Jean-Luc Gattolliat. Chaque personne réagit différemment à la piqûre d’un insecte. Dans le cas des punaises, on réagit surtout aux deux substances injectées au moment de la piqûre, un anticoagulant parce que le sang doit être fluide pour arriver en quantité suffisante dans un temps très court – elles peuvent aspirer jusqu’à sept fois le poids de leur corps en dix minutes – et un calmant anesthésiant pour éviter que la personne ne soit incommodée et ne bouge.

Que dire d’une punaise?

Contrairement au papillon dont la larve est une chenille, la larve de la punaise est identique à l’adulte et possède dès son éclosion ce fameux rostre (pièces buccales fusionnées) qui forme une immense seringue tout à fait visible entre les pattes de l’insecte lorsqu’on le retourne sur le dos. Cela signifie qu’à peine sorties de l’oeuf les larves piquent et elles vivent en général cinq à six mois.

Quelle est leur taille?

Les punaises de lit mesurent de cinq à huit millimètres, la taille d’une mouche domestique, mais, comme elles ont un stade larvaire plus long que le stade adulte, on les voit généralement de petite taille.

Transmettent-elles des maladies?

Pas à ma connaissance, si ce n’est peut-être des bactéries qui pourraient être introduites dans le corps au moment de la piqûre, mais c’est assez rare. Par contre, certaines personnes peuvent avoir des réactions importantes aux produits anticoagulant et anesthésiant injectés par les punaises lors de la piqûre.

Ont-elles une vie communautaire comme les fourmis?

Pas du tout. Si elles se retrouvent en nombre dans un lit, c’est qu’elles ont de quoi se nourrir à cet endroit et qu’elles ont eu le temps de se reproduire. Sachant qu’une femelle peut pondre deux cents oeufs tous les quatre-cinq jours, ça peut aller vite. Une fois rassasiées, elles font au plus simple et se déplacent dans un endroit tranquille pour digérer à l’abri de la lumière, derrière les plinthes ou sous le lit. Une larve de punaise passe par cinq mues, à chaque fois elle doit faire un repas de sang.

Comment bougent-elles?

Essentiellement par l’homme qui les transporte dans ses valises, mais elles peuvent aussi venir de l’appartement d’à côté par la tuyauterie.

Y a-t-il recrudescence?

Oui, depuis une vingtaine d’années, liée au fait que l’homme se déplace de plus en plus. C’est sans doute aussi la raison pour laquelle on les trouve plus souvent en ville qu’à la campagne.

Elles piquent la nuit...

Comme elles sont inféodées à l’homme, elles ont évolué en fonction de son rythme de vie, on parle de convolution. La nuit il est immobile et endormi, c’est le moment idéal pour l’atteindre. Le jour, on les verrait arriver, on réagirait.

Est-ce que les punaises de lit ne s’attaquent qu’à l’humain?

Les punaises de lit se sont toujours nourries du sang des humains, mais il existe d’autres types de punaises, par exemple celle de la chauvesouris, celle du pigeon, celle de l’hirondelle et même celle du rat, qui a d’ailleurs été vecteur de la peste à l’époque…

Que faire lorsqu’on en trouve dans son lit?

Il vaut mieux faire appel à des sociétés spécialisées dans la désinsectisation.

Comment savoir si on a des punaises chez soi?

On les détecte par leurs excréments, des petites taches brunes, couleur sang.

Faut-il vraiment congeler tous ses objets pour s’en débarrasser?

C’est la meilleure manière de lutter contre les insectes, car ils meurent du choc lié au changement brusque de température. Pour les punaises, ce n’est pas évident, car elles vont surtout se cacher derrière des plinthes mais pas tellement à l’intérieur d’un sofa, à moins qu’il y ait un trou qui leur permette d’entrer.